Mon test de: Devil May Cry 5

0

Il aura fallu attendre 11 ans avant de pouvoir mettre la main à nouveau sur Dante. Nos attentes vont-elles être comblées ?

Graphisme :

Je vais m’attaquer pour le coup de suite aux graphismes du jeu, pourquoi ? Car pour un DMC ce n’est vraiment pas ça qui compte. Malgré tout le jeu est très propre. Les effets de lumière et de particule sont très réussite. Les animations sont magnifiques et c’est un très gros point sur un tel jeu surtout avec le nombre de combo et mouvement qui vont avec. Ce qui m’a surtout le plus charmé c’est le bestiaire. Un très grand nombre d’ennemies différent et surtout un retour sur le style gothique des premiers DMC. Visuellement c’est une belle réussite !

Gameplay :

Pour cet opus nous allons pouvoir jouer 3 personnages : Nero, V et Dante ! Les 3 personnages ont un gameplay bien différent et c’est la grande force de cet opus.

Pour Nero vous allez avoir des prothèses de bras, les Devil Breakers. Les Devil Breakers vous permettent de grapper vos ennemies à distance. Je vous laisse imaginer un combo qui commence à l’épée, puis une éjection de l’ennemie pour le grappe immédiatement pour renchainer un combo à l’épée. De plus Vous allez avoir plusieurs types de prothèse avec leur propre capacité. C’est rapide, efficace et c’est un vrai kiff !

Pour ce qui est de V, c’est tout l’inverse. Le personnage en lui-même dégage quelque chose d’assez énigmatique et son style de combat lui va bien. Pas de corps à corps avec ce personnage. Vous allez au contraire invoquer un griffon et shadow (ce sont 2 démons). Avec V vous allez tout simplement spammer vos touche comme un idiot et passer votre temps à esquiver. Je me suis ennuyé comme pas possible avec ce personnage.

Puis arrive Dante ! La classe de ce personnage dépasse largement les autres, de par son charisme, son humour et ses combos ! Il est très complexe, plus que l’on pourrait même imaginer au départ. Comme d’habitude les deux gâchettes permettent de changer  d’armes. En plus de pouvoir changer d’arme (pistolet, arme à feu ou même corps à corps) il y a un style pour chaque type ! Vous allez pouvoir faire un combo avec un style d’arme pour enchaîner avec un autre.

Pour terminer avec le gameplay que finalement je survole tellement il y a des possibilités, je vais vous parler du menu. En ramassant des démonites rouges tout au long d’un niveau, vous allez pouvoir acheter des compétences plus puissantes ou de nouvelles. A chaque nouvelle technique vous allez repenser et revoir votre combo. C’est la force de ce DMC avec Dante, le plaisir de s’améliorer et de faire des combos de plus en plus beaux pour attendre le rang SSS qui devient un véritable challenge sur lequel vous ne voulez pas faire l’impasse.

Finalement le seul point négatif sur le gemaplay c’est les quelques problème de caméra et le plus embêtant c’est l’imprécision pour verrouiller les ennemies.

L’histoire :

Je ne ferais aucun spoil, d’ailleurs je ne vais pas vraiment m’attarder dessus. Sachez juste que l’histoire est terrible mais il m’a fallu attendre 4 à 5H avant que l’histoire deviennent intéressante… Entre ça et le gameplay de V qui m’a endormi plus qu’autre chose j’ai failli raccrocher le jeu. Bien dommage que ce soit si long pour devenir intéressant.

 

8.2 Au top!

Après 11 ans d’attente vous ne serez pas déçu. Malgré quelques premières heures assez longues, le jeu prend tout son sens avec son histoire qui se débloque et surtout le gameplay jouissif de Dante. Le jeu est très riche en combo et offre un énorme panel de combo avec les 3 personnages jouable.

  • Histoire 7
  • Gameplay 9.5
  • Graphisme 8
  • User Ratings (0 Votes) 0
Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.